Un ordinateur à portée de guidon

Assemblée générale

Gérard, c’est le secrétaire du club. Un secrétaire particulier qui se double d’un informaticien toujours motivé. Lors de l’assemblée générale du club, il a tenu l’auditoire en haleine pendant une heure sans jamais se départir de son calme et de sa bonne humeur. Explication : c’est lui qui a mis au point le site internet du club (clubcyclistemorlaix.com). Un site remarquable, unique en son genre.

Le produit fini est très simple d’utilisation à ceci près qu’il a demandé à son concepteur, aidé dans sa tâche par un web designer grenoblois, un élève en cinquième année d’ingénieur en mal de travaux pratiques, des heures et des heures de travail. Pas un problème pour notre ami Gérard qui s’est fait plaisir en se mettant au service de tous. Il est vrai que c’est un homme du bâtiment. Informaticien dans l’agroalimentaire, comme tous ceux de sa génération il a commencé avec les cartes perforées pour finir avec l’informatique mobile, donc en formation permanente. Apparemment à bonne école si l’on juge par la façon dont il a mené à bien son projet. Tout y est : les circuits tracés au millimètre près, le calendrier, la gestion des adhérents… Le mode d’emploi est simple, à l’entendre à la portée de tous.

Explication de notre technicien maison : « Le système mis au point est pérenne. Le jour où je passerai la main, après quelques heures de formation, n’importe quel adhérent sera à même de prendre le site en mains. »

Modeste, il se refuse à tirer la couverture à lui. Il dit s’être servi du travail effectué en amont, par Jacques pour le site, et Jean-Luc pour la gestion des circuits.

Il convient quand même de donner un coup de projecteur sur ce qui s’apparente à des travaux d’Hercule. La mise en place du site a demandé des mois de labeur, le logiciel de gestion du club également. Aujourd’hui encore Gérard travaille, pour notre confort à tous, de une à quatre heures par jour. Il mériterait une statue.

Le basket pour crédo

Gérard est venu tard au cyclisme. Cette force de la nature a consacré sa vie au basket. Il fut  tour à tour, quarante ans durant, joueur, entraineur, arbitre, secrétaire, délégué départemental, dans les clubs morlaisiens et saint-martinois. Il dit avec un humour pince-sans-rire : « Comme individuellement mon bagage sportif était limité, j’ai opté pour un sport collectif. Avec un minimum de technique, on arrive à compenser un physique défaillant. ». Une drôle de façon de voir les choses quand on mesure 1m83 et que l’on pèse près de 100 kg.

Pourquoi notre informaticien s’est-il mis au vélo à l’heure de la retraite qui sonna en 2008 ? Tout simplement parce que ses genoux, fatigués par la pratique du basket-ball mais aussi par des séances de footing, commençaient  à lui causer des soucis. C’est ainsi qu’il débarqua au CCM il y a neuf saisons.

Ses débuts furent difficiles. Lâché dans les côtes, il mettait du braquet sur le plat pour réintégrer le peloton. Un petit jeu répété dix ou vingt fois par sortie. Une période difficile aujourd’hui révolue.

Les vertus du home-trainer

Pour se mettre à niveau, le Ploujeanais d’adoption n’a pas lésiné sur les moyens. Tous les jours, en fin de matinée, il s’astreint à une séance d’une heure d’entrainement sur home-trainer. Un régime draconien qui porte ses fruits. Gérard a perdu une dizaine de kilos et sur le vélo ça se voit. Il est devenu l’un des piliers du groupe 3 et quand il mène ce qu’on appelle un bout droit pas la  peine pour ses compagnons de route de mettre le nez à la fenêtre : Gérard est ce qu’on appelle un rouleau compresseur. A l’heure d’aujourd’hui, il boucle, home-trainer compris, 14000 km par an. Il n’est plus qu’à une encablure du groupe 2.

De home-trainer, justement, parlons-en. Selon lui, cet exercice rébarbatif lui fait du bien au corps et à la tête : « C’est souvent là, dit-il, que je trouve la solution à un problème que je n’arrivais pas à résoudre. »

Toujours discret, il ne se met jamais sur le devant de la scène. Il se plait au CCM et ça se voit. Il dit aimer les gens dans leur diversité. En fait c’est un humaniste qui apprécie côtoyer les jeunes, les moins jeunes et les anciens.

Notre président bien aimé Jean-Jacques, conscient de la valeur ajoutée qu’un tel élément apporte au club a annoncé à la fin de l’assemblée générale que le CCM, reconnaissant, se proposait de lui offrir gratuitement la nouvelle tenue que le club arborera  à compter du mois de mars 2018.

Jean-Jacques a même précisé, moqueur, vu le gabarit de notre secrétaire : « Ce sera un taille 2 cintré, modèle Nutella. »

Une blague qui ne sera bien sûr pas suivie d’effet. Gérard, qui fêtera ses 70 ans le jour de la chandeleur, a promis en échange de la tenue offerte d’offrir cidre et crêpes aux sociétaires, ce jour-là.

Avis aux adhérents.

1 commentaire sur “Un ordinateur à portée de guidon

  1. L’informatique dans agroalimentaire c’est facile.
    Par exemple, pour compter des poulets, il suffit de compter les pattes puis de diviser par deux.
    Pour les cochons, il faut diviser par quatre.
    Pour les moutons, c’est plus compliqué, car il existe des moutons à cinq pattes …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *